Agriculture Consommation L'info d'agro

Une fraise « hors sol »… ça veut dire que d’autres poussent sous terre ?

fraise
Damien Roux
Ecrit par Damien Roux

logo-linfo-dagro-460x480

Différences entre « hors sol », « pleine terre » et « plein champ »

Nous sommes mercredi matin, jour de marché. Mme Ceres voit sur les étals de belles fraises bien rouges, bien mûres, et soudain son œil s’arrête sur l’ardoise indiquant « fraises pleine terre – pas de hors sol ». Elle demande alors au producteur ce que veut dire « pas de hors sol », et celui-ci lui répond que ce sont des fraises qui poussent dans la terre. Alors là Mme Ceres, stupéfaite, s’exclame : « Alors c’est une variété de fraises qui poussent sous terre ? Je ne connaissais pas ! ». Le producteur comprit alors qu’il n’avait pas saisi ce que Mme Ceres n’avait pas compris, et se retenu de rire !

Reprenons donc depuis le début : normalement, ce que tout le monde a en tête, c’est un pied de fraise planté dans une belle terre, avec des petites boules rouges qui poussent et murissent lentement au soleil de printemps, délicatement couchées auprès de la terre. Il n’y a donc rien d’exceptionnel à cela. Malgré tout, cette image commune ne représente pas la majorité des pratiques. En effet, certaines techniques agricoles permettent de produire un peu plus de fraises, sur de plus longues périodes (du début du printemps à la fin de l’été), avec souvent un meilleur contrôle des maladies et des ravageurs. Cette technique consiste à cultiver les plants « hors sol », ce qui veut dire dans des pots remplis de substrat (pas de terre) suspendus à environ 1 m voire 1,50 m du sol dans des serres. Ces techniques permettent d’augmenter considérablement les quantités produites, tout en limitant les traitements phytosanitaires et les coûts ; et c’est pour cela que les produits « hors sol » ont pris une place très importante sur les étals, que ce soit en supermarchés ou dans de plus petites boutiques.

tunnel-hors-sol-fraise

– Culture de fraises hors sol –

tunnel-hors-sol-tomate

– Culture de tomates hors sol –

Face à cela, une partie du monde agricole considère que ces techniques sont très intensives et trop artificielles, notamment via une forte demande en engrais chimiques et le chauffage des serres (le tout permettant de produire hors saison naturelle). Dans ce contexte, les producteurs de fraises de pleine terre tiennent de plus en plus à préciser que leurs productions ne proviennent pas de culture « hors sol », et mentionnent une production de « pleine terre ».

Apportons un dernier complément en termes de vocabulaire : il existe aussi la mention « plein champ ». Il s’agit plus ou moins d’un synonyme de « pleine terre ». Toutefois, de manière générale, le terme « pleine terre » désigne bel et bien le fait que la plante soit cultivée dans la terre, mais ne précise pas si la culture a lieu sous serre (souvent il s’agit de simples serres type tunnels de bâche plastique, donc non chauffées). Mais ceux qui cultivent en pleine terre et sans aucune serre, donc dans un champ totalement ouvert, préfèrent préciser qu’il s’agit de culture de « plein champ ».

Voilà, vous savez tout !

A propos de l'auteur

Damien Roux

Damien Roux

Ingénieur agronome, spécialisé dans les circuits courts alimentaires.
Entrepreneur optimiste & philanthrope soucieux de l'équité alimentaire.